A la une

Entretien avec Margaud, libraire, bloggeuse et booktubeuse

Margaud, 25 ans, est libraire. Férue de livres, elle aime parler de ses dernières lectures et recommander des ouvrages à ses clients. En 2009 elle créé son blog littéraire La liseuse. Deux ans plus tard, elle ouvre une chaîne sur Youtube pour parler des livres à plus grande échelle. Aujourd’hui, elle comptabilise environ 9 000 vues par vidéo. Rencontre avec une pétillante booktubeuse[1]

Margaud La liseuseComment vous est venue l’idée de faire des vidéos ?

Je suis tombée sur des vidéos réalisées par une américaine qui montrait les livres qu’elle avait reçu, résumait l’histoire et disait quand elle comptait lire le roman.Le principe m’a séduit : j’ai aimé le contenu de ses vidéos et leur durée de 5 à 10 minutes. Mon côté timide m’empêchait de me lancer mais un jour, sur un coup de tête j’ai tenté l’aventure en me disant « on verra si mes vidéos plaisent ». Aujourd’hui, cela fait 4 ans. Pour ma part, je dois en partie mon « succès » à une Youtubeuse beauté qui aimait ma chaîne et m’a citée dans une de ses vidéos. Grâce à ça, j’ai gagné beaucoup d’abonnés.

Pour qu’une chaîne retienne l’attention, il faut persévérer, ne pas avoir un ton monotone et parler avec passion de ses lectures pour captiver les internautes.

Vous avez 22 906 abonnés, connaissez-vous leur profil ? Quelle relation entretenez-vous avec eux ?

Il s’agit majoritairement de filles âgées de 13 et 25 ans. J’essaie d’être le plus proche possible des internautes, ils peuvent m’écrire sur Youtube, sur Facebook et par e-mail. J’aime nos échanges et j’essaye de répondre au maximum aux commentaires. Cela peut prendre du temps mais c’est nécessaire et très enrichissant de pouvoir échanger avec un autre passionné. Parfois les conversations commencent sur les livres ou des avispuis dérivent sur d’autres sujets.

Il arrive aussi que des internautes me contactent parce qu’ils ne saventpas quoi lire ou ne s’intéressent plus à la littérature. J’essaye de les conseiller en fonction de ce qu’ils aiment. La littérature est vaste, il y en a pour tous les goûts.

Sur Youtube, plus vous avez d’abonnés, plus les marques s’intéressent à vous. Quelle relation entretenez-vous avec les maisons d’éditions ?

En France, l’intérêt des maisons d’éditions pour les booktubeurs est récent mais elles sont de plus en plus nombreuses à vouloir travailler avec nous. Parfois, il s’agit d’un partenariat ponctuel où nous sommes contactés pour recevoir un livre. D’autres fois, il s’agit d’un partenariat sur le long terme :dès que la maison d’édition a des nouveautés, elle nous contacte pour savoir quel livre nous intéresse. J’aime avoir ce choix, cela évite de recevoir des livres qui ne vont pas me plaire où qui n’entrent pas dans mon style de lecture.Mais chaque maison d’édition fonctionne différemment, certainesdemandent le lien de notre chronique dès qu’on a terminé le livre, d’autres favorisentl’échange : ellesconnaissent notre chaine,donc nos goûts, etelles vont essayer de nous convaincre de lire tel ou tel ouvrage parce qu’elles savent qu’il pourrait nous plaire.

Lisez-vous tous les livres que vous recevez ?

J’ai environ 150 livres qui attendent d’être lus. Etant libraire j’ai aussi des obligations pour pouvoir conseiller les clients. J’essaye de privilégier les lectures un peu urgentes comme les partenariats et j’alterne avec mes lectures personnelles.

Cependant, je parle de tous les livres que j’ai lus. Je ne fais pas une vidéo par livre lu mais plutôt des updates[2] où je montre mes dernières lectures – généralement quatre livres.

Selon moi, le plus important pour les abonnés est qu’on ait lu le livre, qu’on puisse résumer l’histoire, dire quel est le style d’écriture et donner notre avis – même s’il est négatif –. A force de suivre différents booktubeurs, on connait leurs gouts et on sait lequel nous correspond le plus. Pour ma part, j’aime lire de tout. Je peux me plonger dans un roman contemporain, un policier, une bande dessinée, etc. Néanmoins, mon genre favori est le fantastique.

Quelles sont les différences entre votre blog et votre chaine Youtube ?

J’écris sur mon blog le soir car je n’ai pas besoin de la lumière du jour pour travailler et je réalise mes vidéos lors de mes jours de congés. Les deux sont sur le thème de la littérature mais le blog est plus intime car je ne me mets pas en scène contrairement à booktubeLes vidéos sont plus contraignantes : lorsque nous commençons à filmer on ne peut plus s’arrêter sinon la vidéo ne sera pas fluide. La rédaction d’article laisse plus de liberté : je peux rédiger l’article en plusieurs fois sans que cela se voit.

Pour moi, les deux sont complémentaires. Ce n’est pas le même format, certains préfèrent lire des articles, d’autres regarder des vidéos. Je parle avec passion sur ces deux supports et je prends autant soin de mon blog que de mes vidéos.

Comment voyez-vous l’avenir ?

C’est assez flou. Nous sommes de plus souvent sollicités par les maisons d’éditions mais je ne pense pas que nous arriverons à l’envergure américaine où les booktubeurs sont des phénomènes : ils vont interviewer des auteurs ou des acteurs qui ont joué dans des adaptations. C’est assez bluffant ! Si un jour je peux vivre de ma chaîne Youtube ça serait génial mais en attendant, je vais poursuivre mon métier de libraire le plus longtemps possible.

 

 

[1] Abréviation de Book (livre en anglais) et tubeuse (pour Youtube) qui caractérise les gens qui parlent de livre sur Youtube

[2] Mise à jour

L'Auteur

Mélanie Zumbrunn

Etudiante en Master II Communication des entreprises, Mélanie effectue son stage à la direction Communication interne de Bouygues Telecom et rédige également des billets pour la Fondation.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *