A la une

Voyage au bout du livre #2 : L’atelier d’écriture, aiguillon pour l’imagination

SA voyage au bout du livre

Il suffit parfois d’un rien pour oser écrire. Une image, un thème, un délai, l’assurance d’avoir un retour instantané sur son texte… L’atelier d’écriture est un aiguillon pour l’imagination. Rencontre avec Frédérique Trigodet, qui, après avoir dirigé la revue du même nom, anime les ateliers PrOse Ecriture.

Ecrire, c’est du boulot. C’est aussi accepter de se tromper, de recommencer, de tenter autre chose.

PrOse Ecriture2Je crois qu’il y a un malentendu ces dernières années sur les notions d’auteur et d’écriture. J’ai eu en atelier des personnes qui sont venues avec pour objectif de devenir écrivain. D’autres s’annonçaient comme tels et débarquaient avec des pavés racontant leur vie, qu’ils voulaient que je lise pour leur dire si c’était publiable. Le problème, c’est que leur envie d’être écrivain était la plupart du temps très éloignée de la réalité de l’écriture. Il n’y a pas de règles à apprendre par cœur.

Ecrire est plutôt une question d’alchimie entre ce que l’on est, nos lectures, nos rencontres et les pages que l’on noircit. Je ne crois pas au mythe de la muse. Ecrire, c’est du boulot. C’est aussi accepter de se tromper, de recommencer, de tenter autre chose. La richesse de l’écriture se trouve dans l’envie que l’on a de raconter des histoires et dans les efforts que l’on y mettra pour le faire au mieux.

L’atelier d’écriture n’est absolument pas un lieu où apprendre à écrire dans le sens scolaire du terme.

Des auteurs édités m’ont dit que puisque justement ils étaient édités, ils ne voyaient pas l’intérêt de participer à un atelier. Mais pour moi, écrire c’est aller au-delà de cette posture d’écrivain. Ecrire demande de se remettre en question, d’explorer d’autres voies. Et je crois que les ateliers peuvent être utiles à cela. Pour moi, l’atelier d’écriture n’est absolument pas un lieu où apprendre à écrire dans le sens scolaire du terme. Le participant ne repartira pas avec le « Manuel du parfait apprenti écrivain » ! Par contre, que l’on soit auteur édité, écrivain amateur, débutant timide, ou diariste chevronné, écrire à partir des propositions que je donne offre la possibilité de le faire différemment, d’explorer d’autres voies pour revenir vers l’essentiel.

On vient à mes ateliers pour écrire mais aussi pour partager des mots, des histoires et des moments avec les autres.

Mes ateliers sont ouverts à tous ceux qui ont envie d’écrire, que ce soit dans un cadre personnel, familial ou d’un projet d’écriture. La convivialité est indispensable. Cet élément est mis en avant dans la majorité des ateliers, mais cela reste une base essentielle pour moi, qui me permet de « dédramatiser » le rapport scolaire à l’écriture. On vient à mes ateliers pour écrire mais aussi pour partager des mots, des histoires et des moments avec les autres.

PrOse Ecriture1Avec les ateliers « Expresso » (1h30 dans un café), j’ai choisi de proposer avant tout une activité de loisirs, de façon à ce que chacun y trouve son compte et se fasse plaisir en écrivant. Je sollicite également beaucoup l’imaginaire, pour sortir les gens de leur propre histoire et qu’ils aillent vers autre chose. Une majorité d’entre eux croient, à l’image d’une tendance très française, que l’écriture doit être intime. Je veux dégager l’écriture de cette mode, faire retrouver aux écrivants le grain de folie de l’écriture. Et ça fonctionne : beaucoup d’entre eux reviennent pour cela mais aussi pour entendre les histoires des autres ! J’organise régulièrement des ateliers thématiques où je vais plus loin dans la découverte de l’écriture. La majorité des personnes qui y participent n’ont jamais songé à écrire un roman ou à se lancer dans la nouvelle… Pourtant, une bonne partie d’entre eux mordent à l’hameçon et se lancent dans des concours ou des projets de nouvelles, de contes et même de sketches !

Écrire implique de penser au lecteur, de se détacher de soi et de faire appel à son imaginaire.

Comme j’écris des nouvelles depuis des années et que je me suis intéressée à des genres différents (noir, polar, humour, sentimental…), je propose avant tout des ateliers autour de cette pratique. J’aime également proposer aux gens de prendre des chemins de traverse : carnets de voyage du quotidien, réécriture de texte, poésie et prose, formes brèves… J’invite régulièrement ceux qui le désirent à écrire autour de thèmes de concours de nouvelles, tout en leur faisant partager mon expérience de l’écriture et de l’édition. J’apprécie de leur faire connaître des revues ou des éditeurs. Et il m’arrive parfois d’inviter des auteurs à venir parler de leur parcours. En fait, je me base sur ce que je connais et sur ce que je découvre. J’ai suivi un parcours « classique » : après les concours de nouvelles, j’ai suivi la voie des revues, puis celle des éditeurs. Et j’ai ainsi appris que si écrire passait par le plaisir d’écrire et de raconter, cela impliquait forcément de penser au lecteur, de se détacher de soi et de faire appel à son imaginaire. J’ai aussi compris depuis quelques années qu’animer des ateliers me permettait de faire ce que j’aimais, tout en m’apportant un recul indispensable sur mon écriture. Je n’écris jamais en atelier, j’écoute ce que les participants me racontent. Beaucoup d’entre eux écrivent des choses formidables. Et ça me donne une pêche d’enfer pour continuer à écrire ! Finalement, partager me nourrit au quotidien. En restant dans mon coin, à remâcher mon désir d’être écrivain, je n’aurais jamais rien fait.

 

Frédérique Trigodet propose ses ateliers d’écriture à Orléans (45) et dans les environs. Toutes les informations sont sur le site de PrOse Ecriture.

Plusieurs de ses nouvelles ont été éditées en revues ou recueils collectifs (dernièrement aux éditions aNTIDATA ou La Cause du poulailler) et depuis quelques mois, chez un éditeur numérique : SKA.

L'Auteur

Sophie Adriansen

Sophie Adriansen est l’auteur d'une quinzaine d'ouvrages en littérature générale et jeunesse ainsi qu'en non-fiction. Elle a signé deux biographies, cosigné des témoignages et été formée à l’écriture de scénario à la Fémis. Elle tient depuis 2009 le blog de lecture Sophielit. Derniers ouvrages parus : Max et les poissons (Nathan, 2015) et Naître et grandir en musique (Télémaque, 2016) http://www.sophieadriansen.fr

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

2 Commentaires