Conseils d’écriture

5 questions à Isabelle Monnin, par Sophie Adriansen

Lecture, écriture, inspiration, style, journée type… comment travaillent les écrivains ? Les témoignages d’auteurs recueillis par Sophie seront une mine de conseils d’écriture et de conseils de lecture pour la communauté de jeunes écrivains qui se pose des questions telles que « Comment écrire un livre ? » « Comment être publié ? » « Comment trouver l’inspiration ? » « Comment travailler son écriture ?… »

 

Journaliste au Nouvel Observateur, Isabelle Monnin signe avec Les vies extraordinaires d’Eugène, paru à la rentrée littéraire 2010, son premier roman.

VOUS et l’écriture ? 

 

J’écris quotidiennement pour mon métier : je suis journaliste au Nouvel Observateur.

Pour la littérature, c’est différent. Il peut se passer des semaines sans que je n’écrive rien. J’ai l’impression alors d’être sèche, que « ça » ne reviendra pas. Et puis, « ça » ressurgit, presque par bouffées. « Ça » se passe dans ma tête : quelque chose déclenche mon imaginaire et là, je peux rapidement arriver à la surchauffe ! J’y pense tout le temps, le jour, la nuit, au travail, dans le métro… Comme ma mémoire est défaillante, je note mes idées dans un carnet. Quand je sens que l’idée se tient, je laisse reposer pour ne garder que l’essentiel et je me mets à mon ordinateur, peu importe l’endroit et le moment (il faut juste du calme, un peu de temps et du chocolat noir). C’est un moment assez jubilatoire, de liberté.

Quand je suis en phase créative, je suis en état d’hypersensibilité, tout m’inspire. Un film, un morceau de musique, un tableau, un livre mais aussi une lumière, une image…

VOUS et la lecture ?

 

Depuis que je suis enfant, je lis beaucoup. Je n’ai pas pour autant une culture littéraire très ordonnée. J’aime des choses disparates. Je n’ai pas un rapport savant au livre, je n’ai pas fait d’études de lettres.

Ça ne veut pas dire que je ne prends pas la littérature au sérieux. J’ai beaucoup de respect pour l’œuvre, l’idée que quelqu’un se soit mis à sa table pour créer un texte (ou toute œuvre artistique) m’émeut. J’ai du mal à ne pas terminer un livre, ou à sauter des pages, même s’il m’ennuie.

Je ne note pas, je ne corne qu’en cas d’extrême nécessité.

J’achète mes livres, je les emprunte rarement, ne les jette jamais. J’aime bien les voir, c’est peut-être pour cela que le livre électronique ne m’attire pas alors que je suis techno-addict.

Je les considère comme des objets précieux, des amis importants avec qui l’on peut s’extraire de la médiocrité ambiante.

J’adore la littérature américaine. Jonathan Safran Foer et sa femme Nicole Krauss sont mes héros. Mais j’aime aussi des écrivains français, pour leur travail sur la langue. Des classiques (Hugo, Flaubert) et des contemporains (en vrac et sans souci d’exhaustivité : Marie Darrieussecq, Marie Ndiaye, Régis Jauffret, Nancy Huston, Jean Echenoz, Jean-Paul Dubois, Annie Ernaux, Daniel Mendelsohn). J’ai découvert Modiano cet été, j’en ai lu cinq ou six d’affilée. Je lis aussi de la bande dessinée, des romans graphiques.

VOUS et les livres ? Internet ? …

Découvrez la suite de l`interview sur le blog de SophieLit.

 

*Sophie Adriansen est écrivain (« Je vous emmène au bout de la ligne » http://www.auboutdelaligne.fr/, Editions Max Milo 2010, « Santé ! » dans Six façons de le dire, Editions du Moteur 2011, « Trois années avec la SLA », Editions de l`Officine 2012, et des nouvelles parues dans les revues littéraires Dissonances, Pr’Ose et Bordel). Plus d`infos sur son site : http://www.sophieadriansen.fr Elle participe à des jurys littéraires et tient depuis 2009 le blog de lecture Sophielit (http://actualitte.com/blog/sophielit/).

 

L'Auteur

Sophie Adriansen

Sophie Adriansen est l’auteur d'une quinzaine d'ouvrages en littérature générale et jeunesse ainsi qu'en non-fiction. Elle a signé deux biographies, cosigné des témoignages et été formée à l’écriture de scénario à la Fémis. Elle tient depuis 2009 le blog de lecture Sophielit. Derniers ouvrages parus : Max et les poissons (Nathan, 2015) et Naître et grandir en musique (Télémaque, 2016) http://www.sophieadriansen.fr

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *