Conseils d’écriture

5 questions à Maud Lethielleux, par Sophie Adriansen

Lecture, écriture, inspiration, style, journée type… comment travaillent les écrivains ? Les témoignages d’auteurs recueillis par Sophie seront une mine de conseils d’écriture et de conseils de lecture pour la communauté de jeunes écrivains qui se pose des questions telles que « Comment écrire un livre ? » « Comment être publié ? » « Comment trouver l’inspiration ? » « Comment travailler son écriture ?… »

 

Musicienne et metteur en scène, Maud Lethielleux a beaucoup voyagé. Après Dis oui Ninon qui figurait parmi les 5 finalistes du Prix Carrefour du Premier roman en 2009, et J’ai 15 ans et je ne l’ai jamais fait (roman jeunesse), D’où je suis, je vois la lune est paru en mars 2010 et Tout près le bout du monde en novembre 2010 (roman jeunesse).

VOUS et l’écriture ?

Quand j’écris, je le fais à raison de 5 à 6 heures par jour, ce qui est très intense pour moi et généralement ça correspond à une dizaine de feuillets. Mais ça peut varier. Le matin de 8h à 11h environ, puis l’après-midi je me relis pendant une heure et j’écris à nouveau, mais jamais après 5 heures sinon je perds le sommeil.

Je garde ce rythme tant que mon livre n’est pas terminé. Je ne fais pas de pause de quelques semaines ou mois, je vais au bout. Pour le moment en tous cas c’est ainsi que j’ai fonctionné ; ce que sera peut-être différent si j’écris en me documentant.

Mes saisons d’écriture sont plutôt l’automne et l’hiver. Entre fin octobre et février/ mars. Sauf Dis oui, Ninon que j’ai écrit en avril – mais après 6 mois d’écriture sur un autre sujet.

J’ai commencé à écrire au Maroc et c’est là que je me concentre le plus facilement. Là où j’ai commencé, comme si ce pays était chargé d’inspiration. J’y commence un roman que je peux ensuite finir ailleurs.

Pas vraiment de manie : du thé vert parfois… J’attends devant mon écran et tout à coup je suis inspirée et j’écris comme une acharnée, sans respirer (ce qui pose parfois problème). J’ai écrit mes deux premiers romans avec un seul doigt, et les deux suivants à… 3 doigts !

Ce qui m’influence quand je lis ce n’est pas le contenu mais l’émotion ressentie. Je referme le livre avec l’envie de procurer ces mêmes émotions, à ma manière. A ces moments-là, écrire prend tout son sens.

VOUS et Internet ?

J’ai créé mon blog avant la parution de mon premier roman, par curiosité (je n’avais jamais fait ça), pour me faire connaitre et pour pouvoir avoir des retours directs. J’étais très angoissée. Partager l’attente de la sortie me rassurait, et l’attente prenait plus de sens, devenait une aventure. Mais assez vite je n’ai plus assumé mon blog au quotidien, trop de déplacement et une vie familiale intense. Et maintenant je n’ai plus internet à la maison ! Je me connecte dans les cafés et mon chez-moi devient un endroit de repos plus propice à l’écriture. Ne plus être tentée de vérifier ma boite mail est un soulagement.

Cependant, je pense beaucoup de bien des blogs de lecteurs. C’est là que je vais chercher les avis avant d’acheter un livre. Des avis neutres, humains.

Je suis affreusement sensible à ce qui y est écrit sur moi. Au début j’allais lire les critiques, maintenant j’évite. Il suffit d’un commentaire de quelqu’un qui n’a même pas lu et qui dit « bof », et je le prends pour moi. C’est ridicule, je sais…

VOUS et la lecture ? Les livres ?  Vos projets ? … Découvrez le reste de l`interview sur le blog de SophieLit et retrouvez Maud Lethielleux sur son blog.

 

*Sophie Adriansen est écrivain (« Je vous emmène au bout de la ligne » http://www.auboutdelaligne.fr/, Editions Max Milo 2010, « Santé ! » dans Six façons de le dire, Editions du Moteur 2011, « Trois années avec la SLA », Editions de l`Officine 2012, et des nouvelles parues dans les revues littéraires Dissonances, Pr’Ose et Bordel). Plus d`infos sur son site : http://www.sophieadriansen.fr Elle participe à des jurys littéraires et tient depuis 2009 le blog de lecture Sophielit (http://actualitte.com/blog/sophielit/).

L'Auteur

Sophie Adriansen

Sophie Adriansen est l’auteur d'une quinzaine d'ouvrages en littérature générale et jeunesse ainsi qu'en non-fiction. Elle a signé deux biographies, cosigné des témoignages et été formée à l’écriture de scénario à la Fémis. Elle tient depuis 2009 le blog de lecture Sophielit. Derniers ouvrages parus : Max et les poissons (Nathan, 2015) et Naître et grandir en musique (Télémaque, 2016) http://www.sophieadriansen.fr

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *