Conseils d’écriture

5 questions à Pierre Chavagné, par Sophie Adriansen

Lecture, écriture, inspiration, style, journée type… comment travaillent les écrivains ? Les témoignages d’auteurs recueillis par Sophie seront une mine de conseils d’écriture et de conseils de lecture pour la communauté de jeunes écrivains qui se pose des questions telles que « Comment écrire un livre ? » « Comment être publié ? » « Comment trouver l’inspiration ? » « Comment travailler son écriture ?… »

 

Né en 1975, Pierre Chavagné vit et travaille dans le Sud de la France. Auteur Academy (Grasset, 2010) est son premier roman.   

VOUS et la lecture ?

Quand je n’écris pas, je dévore six à sept livres par mois, et quand j’écris seulement un ou deux.

J’adore les portraitistes du XVIIème siècle : La Bruyère, Saint Simon, Cardinal de Retz, Madame de Staël d’ailleurs avec Le voyage au bout de la nuit, ils constituent ma table de chevet. J’ai beaucoup lu les Hussard avec une affection particulière pour Roger Nimier et Kléber Haedens – des lectures adolescentes qui m’ont rendu exigeant en matière de style, mélancolique et cynique Mais je ne lis pas que des écrivains disparus j’aime aussi les vivants et je suis toujours impatient de découvrir les nouveaux romans de Jaenada, Foenkinos, Egloff, Kaddour…, en fait j’éprouve la même joie à choisir mes livres aujourd’hui que lorsque ma mère me ramenait un roman de la bibliothèque verte, un Jules Verne ou Les Trésors de la Mer Rouge de Henry de Monfreid. Et Comme j’ai la chance d’avoir une grande bibliothèque (vingt huit mètres de rayonnages), j’ai gardé tous mes livres depuis l’enfance, certains sont neufs, d’autres d’occasion, j’en ai prêté qu’on ne m’a pas rendu ; j’en ai offert aussi, mais aucun n’est annoté ; et comme Nick Hornby dans High Fidelity mon classement n’est ni alphabétique, ni chronologique mais émotionnel. Si bien que je suis le seul à pouvoir m’y retrouver.

Quant au livre électronique, je l’apprécie pour des recherches ponctuelles, mais je n’arrive pas à me concentrer longtemps sur l’écran ; et puis je n’imagine pas ranger émotionnellement mes bouquins dans un disque dur…

VOUS et l’écriture ?

J’écris n’importe où et n’importe quand, sauf assis à mon bureau. J’utilise des feuilles de brouillons, des enveloppes, des tickets de caisse et deux ou trois stylos plumes de marques différentes. Le plus souvent, j’écris allongé.

Tout commence par une idée que je m’interdis de coucher sur le papier. Elle m’habite quelques semaines et si après cette période, elle ne s’est pas évaporée, je jette à la diable des phrases, des situations, des silhouettes qui deviendront plus tard des personnages. (C’est mon moment préféré, on invente des mondes et en une rature ils retournent au néant). Je laisse ensuite reposer ces premiers jets quelques temps et si j’ai toujours l’envie d’explorer ce sujet, alors seulement je construis l’histoire dans ses grandes lignes et j’écris les passages clefs de l’intrigue. Quand la chemise qui contient mon manuscrit dépasse les cinq centimètres d’épaisseur, je formalise sur mon PC. Il m’oblige à agencer le magma de mes brouillons, à hiérarchiser, à trancher : il me discipline. Puis je corrige une dizaine de fois, en étoffant un peu et en coupant beaucoup. Durant toutes ces phases, je bois trop, j’exulte et surtout je doute.

VOUS et les livres ? Internet ? …

Découvrez la suite de l`interview sur le blog de SophieLit .

 

*Sophie Adriansen est écrivain (« Je vous emmène au bout de la ligne » http://www.auboutdelaligne.fr/, Editions Max Milo 2010, « Santé ! » dans Six façons de le dire, Editions du Moteur 2011, « Trois années avec la SLA », Editions de l`Officine 2012, et des nouvelles parues dans les revues littéraires Dissonances, Pr’Ose et Bordel). Plus d`infos sur son site : http://www.sophieadriansen.fr Elle participe à des jurys littéraires et tient depuis 2009 le blog de lecture Sophielit (http://actualitte.com/blog/sophielit/).

 

 

L'Auteur

Sophie Adriansen

Sophie Adriansen est l’auteur d'une quinzaine d'ouvrages en littérature générale et jeunesse ainsi qu'en non-fiction. Elle a signé deux biographies, cosigné des témoignages et été formée à l’écriture de scénario à la Fémis. Elle tient depuis 2009 le blog de lecture Sophielit. Derniers ouvrages parus : Max et les poissons (Nathan, 2015) et Naître et grandir en musique (Télémaque, 2016) http://www.sophieadriansen.fr

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *