Métiers de l’édition

Entretien avec Guillaume Fournier, fondateur de Bookstory, « boussole éditoriale » pour les auteurs

 

Il est des personnes qui vous embarquent immédiatement quand ils vous parlent de leurs projets : Guillaume Fournier en fait partie. Nous avions fait sa connaissance au Salon du Livre de Paris lors d’une rencontre entre blogueurs à l’initiative de Kevin du blog Actulitteraire et de Sophie Adriansen du blog SophieLit. Tous, nous avions été emballés par the BookstoryQuelques mois plus tard, cette maison d’édition numérique d’un genre nouveau, qui s’adresse aussi bien aux auteurs, qu’aux lecteurs et aux éditeurs, a vu le jour. Sa mission : faire découvrir et émerger de nouveaux talents littéraires. On ne pouvait  donc pas ne pas vous présenter Guillaume Fournier, cet entrepreneur « booklimique » !

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Un passionné. Je suis passionné par l’entreprenariat et le monde du Livre. Le premier m’a motivé et a guidé mon cursus avec, toujours en filigrane, ce vrai désir de créer. Celui-ci même, guidé et motivé par mon appétence pour le monde du livre.

Après avoir parcouru avec beaucoup d’entrain les grands classiques et les grands succès des maisons d’éditions les plus populaires, je me suis tourné, avec un intérêt croissant, vers les ouvrages des maisons plus petites. Cela m’a permis de me rendre compte de leur travail remarquable et de découvrir les auteurs brillants qu’elles portent.

Il existe tellement de maisons, des grandes comme des plus petites, que je me demande comment les auteurs font pour trouver LEUR bon éditeur, celui qui les suivra et qui les défendra.

Enormément d’auteurs tentent leur chance. Ça  nous le savons. Mais la plupart n’a en retour que quelques lettres de refus. Peut-être tout simplement parce qu’ils ont envoyé leur manuscrit à une dizaine de maisons, qui n’étaient pas les bonnes. Il ne faut pas croire que le classique « Malgré l’attention que nous avons portée à votre manuscrit, vous n’entrez pas dans notre ligne éditoriale… » n’est que la réponse type et bateau des éditeurs. Il arrive que ce soit vrai, tout simplement. Et les auteurs se découragent ainsi, petit à petit. Ils gardent leur manuscrit au chaud, en souvenir… dommage. Parce que s’ils connaissaient les éditeurs et leurs lignes éditoriales, certains d’entre eux seraient aujourd’hui édités. C’est à cette problématique que j’ai voulu répondre en pensant Bookstory.

Le logo de Bookstory est une boussole… Pourquoi et comment marche-t-elle ?

La boussole est un guide, qui permet comme on le sait de ne pas perdre le nord.

C’est ce qui se passe au moment où, découragés de recevoir des réponses négatives, les auteurs abandonnent. Nous souhaitons qu’ils gardent le cap, et nous les soutenons dans cette démarche.

Notre boussole aiguille les auteurs, depuis la validation de leur manuscrit par le comité éditorial jusqu’à la très convoitée publication papier.

Nous recevons les manuscrits d’auteurs, qui déposent dans le cadre d’un accord de confidentialité leur texte en ligne, sur Bookstory.fr .

Ces ouvrages sont mis à la disposition des membres de notre comité éditorial uniquement, qui profitent d’un accès particulier au site. Le comité est composé d’une trentaine de membres, légitimes (profs ou étudiants en lettres ou métiers du livre, blogueurs littéraires, jurés de concours, lecteurs expérimentés…), qui lisent et donnent un avis justifié, favorable ou non-favorable à la publication du manuscrit.

Dans le cas où l’avis est favorable, nous proposons à l’auteur la signature d’un contrat d’édition à compte d’éditeur pour mettre son manuscrit à disposition du grand public sur Bookstory.fr, aux formats Epub et PDF, adaptés respectivement aux liseuses, tablettes et ordinateurs.

Les lecteurs pourront ainsi télécharger les manuscrits, les commenter, les noter, partager leur point de vue avec les auteurs et les autres lecteurs. Si cela permet aux auteurs d’avoir un premier avis, autre que celui de leur entourage, sur leur livre, il permet également aux lecteurs de découvrir et de porter les auteurs qu’ils auront aimés.

En tant que lecteur, je rêverais de pouvoir dire à un ami : « Tu vois ce livre sur la bibliothèque de ce libraire ? J’ai lu le manuscrit de l’auteur il y a un an et s’il est là, c’est aussi grâce à moi ! »

Notre objectif est donc bien de voir un jour ces manuscrits édités au format papier par une maison d’édition.

En quoi Bookstory est-il innovant et participe à faire évoluer le monde de l’édition ?

Beaucoup de choses se passent dans le monde du livre, particulièrement grâce au numérique. Pour les auteurs, il n’y a pas des milliers de solutions pour être lu.

– arriver à mettre son livre en avant seul, ce qui demande du temps et des moyens (pas uniquement financiers) considérables,

ou

– faire appel à un éditeur ou autre acteur sérieux, dont c’est le métier. Et il y en a ! Pour reprendre une formule de Pierre Assouline, j’espère qu’il ne m’en voudra pas « Citer un nom, ce serait en oublier dix ou cent. »

Chacun se base sur un modèle différent, chacun travaille à sa manière, mais nous avons tous un objectif commun : Découvrir et faire découvrir des auteurs aux lecteurs

Là où nous sortons du cadre traditionnel, c’est dans la place que nous prenons dans la chaine de valeur du livre. Nous proposons à des lecteurs de lire des manuscrits, bruts et authentiques, sortis même des mains de l’auteur et d’encourager ceux qui les auront touchés. Nous comptons donc sur leurs retours dans un rôle inédit pour eux. Il ne s’agit pas ici de diffuser très largement un livre, au détriment d’une commercialisation future, mais bien d’avoir un premier échantillons d’avis du grand public, afin d’évaluer le potentiel du livre auprès d’eux, pour les auteurs, et pour les éditeurs.

Qu’est-ce qui te plait le plus aujourd’hui? Quel écrivain, quel lecteur es-tu  ?

Ce qui me plaît le plus, c’est de lire des manuscrits que j’imagine sur les étagères d’une librairie un peu plus tard !

Ecrivain ? Non, pas encore. Je me suis bien essayé à quelques lignes, mais je pense que je n’ai pas encore assez de maturité … peut-être dans quelques années ? Vous trouverez mon manuscrit en ligne 😉

Lecteur ? Un Booklimique ! Bookstory me prend aujourd’hui énormément de temps et je ne peux pas lire autant que ce que je voudrais… c’est un comble ! Je fais monter ma PAL qui ne va pas tarder à toucher mon plafond. Elle comporte des grands classiques comme des romans qui doivent se vendre à quelques centaines d’exemplaires. Beaucoup m’ont été recommandés, d’autres ont atterri dans mon panier alors que je sortais pour alimenter mon frigo plutôt que ma bibliothèque… mais je suis bien incapable de résister. Bien entendu, il y a ceux dont j’ai entendu parler en ligne, sur les réseaux. Je vais finir par atteindre la limite de mémoire de ma liseuse aussi je crois !

Pour l’heure, je me concentre donc sur les manuscrits Bookstory :)

Un conseil à donner aux écrivains en herbe ?

Faites-vous accompagner ! Ne partez pas seuls dans la forêt amazonienne ! Même avec l’aide de quelques guides, vous allez finir par vous y perdre.

 

 

 

L'Auteur

Dorothée Corbier

Déléguée générale adjointe de la Fondation Bouygues Telecom, j'anime avec Céline le programme Nouveaux Talents.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

3 Commentaires

  1. Je viens de parcourir le site et le blog de Bookstory, je me suis inscrit aussitôt, je trouve le principe très intéressant.
    Ce principe de lecture du récit brut, d’un regard avisé sur un premier jet tout juste produit est très utile pour les auteurs tout frais.


  2. je cherche à me renseigner sur Bookstory. Car j’ai une saga de 3000pages en 6 ou sept volumes à faire éditer. les 2 premiers ont été édités chez Edilivre, ils sont en vente(bien trop cher à mon avis) sur le site de cette maison. Le manuscrit du livre3 est prêt.
    Il s’agit d’un roman(médiéval fantastique) qui se situe dans la bulgarie du 13e siècle.
    Le premier est libre de l’engagement contractuel avec Edilivre, le deuxième le sera en avril2013.
    Je suis en train d’écrire la trame historique du livre 7.
    Mon héroïne, ce n’est pas de la poudre blanche. Son nom est Brunehaut.


    • Bonjour Jean-Claude,

      Je vous invite à entrer en contact directement avec l’équipe de Bookstory sur leur site internet : http://bookstory.fr/
      Vous pourrez notamment créez votre espace, complétez votre profil et déposez en ligne votre manuscrit.

      Bien à vous,

      Dorothée