A la une

La Minute de la SGDL : la résidence d’auteur

Pour apporter aux auteurs et à la communauté des jeunes écrivains toute l’information et le soutien dont ils peuvent avoir besoin, la Société des Gens de Lettres a créé en partenariat avec WebTV Culture, « la Minute de la SGDL ».  Interviewée par le journaliste Philippe Chauveau, Valérie Hardé, assistante sociale, développe une thématique liée aux activités du droit d’auteur et du monde littéraire.

Minute de la SGDL_VHardé

Qu’est-ce qu’une résidence d’auteur ?

Il est très difficile de définir la résidence d’auteur tant la diversité des projets est grande. Mais, le plus souvent, la résidence d’auteur repose sur la présence d’un auteur sur un territoire, pour une période comprise entre un mois et un an. Il s’agit d’une rencontre entre le projet d’une structure et le travail de création littéraire d’un auteur. Celui-ci est hébergé parfois dans des cadres uniques et patrimoniaux et la plupart du temps rémunéré ou défrayé pendant la résidence

Quel est le but d’une résidence ?

La finalité principale est de donner les moyens et les conditions à l’auteur pour qu’il poursuive son travail de création littéraire. Ensuite, certaines attendent de l’auteur un texte sur son travail en résidence, d’autres organisent des rencontres avec des écoles, avec différents publics… Les attentes sont aussi variées que les projets.

Quelles sont les démarches à effectuer pour intégrer une résidence ?

Il existe plusieurs cas de figures. Une structure souhaite inviter un auteur car son travail de création littéraire est en totale adéquation avec son projet, son public, et son territoire. Ou bien la structure propose un appel d’offre auquel répondent les auteurs en proposant leurs projets. Un jury ou un comité se réunit et sélectionne les futurs auteurs. Cette démarche est longue, il faut bien compter un an entre le dépôt du projet et une éventuelle entrée en résidence.

Qui rémunère l’auteur ?

Il peut être rémunéré par la structure organisatrice ou il peut demander un crédit de résidence auprès du CNL.
Souvent lorsque les structures organisatrices proposent des appels d’offres, elles souhaitent que l’auteur soit éligible au crédit de résidence. Les critères sont précis, l’auteur a donc tout intérêt à vérifier son éligibilité sur le site internet du CNL avant de répondre à l’appel d’offre. Si la demande est acceptée, il sera rémunéré à hauteur de 2000€ par mois jusqu’à six mois. La structure accueillante quant à elle assure l’hébergement.

Quelle est la nature de la rémunération ?

Depuis la circulaire du 16 février 2011 concernant les revenus accessoires, les résidences de création sont rémunérées en droits d’auteur si le temps de création est au moins égal à 70% du temps total.

Et pour plus d’informations, je conseille de se rendre sur le site de la maison des écrivains et de la littérature qui tient à jour et recense toutes les résidences et bien sûr de se rendre sur le site du Centre National du Livre.

© Sgdl 2013 – Texte de la « La Minute de la SGDL » sur Web TV Culture – Mag Juillet 2013

 

L'Auteur

Dorothée Corbier

Déléguée générale adjointe de la Fondation Bouygues Telecom, j'anime avec Céline le programme Nouveaux Talents.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *