A la une

Dans la peau d’une jurée du Prix Nouveau Talent 2013

Patience ! Le lauréat 2013 du Prix Nouveau Talent sera révélé fin mai. En attendant, deux collaboratrices de Bouygues Telecom, membres du jury, lectrices invétérées et impliquées dans la Fondation (organisatrice du prix littéraire), partagent leurs retours sur cette expérience inédite.

 

Aude Launay, en charge du marché B2B et volontaire de la Fondation sur le site Bouygues Telecom d’Issy-les-Moulineaux.

« Ma curiosité littéraire et l’attraction exercée par les livres m’ont naturellement motivée à postuler.

J’ai trouvé formidable de participer à des débats avec un jury issu de métiers littéraires, d’échanger sur les cinq manuscrits présélectionnés par un écrivain, Bruno Tessarech, également président du jury, tout en sachant que le résultat du vote changera la vie d’un candidat-écrivain. Le niveau des manuscrits est bon à excellent et les comparer n’a manqué ni de sel ni de difficulté !
Découvrir d’autres angles de lecture, comprendre les motivations d’un éditeur, promouvoir son coup de cœur même s’il ne fait pas l’unanimité le tout dans une ambiance chaleureuse a donc été une expérience rare et enrichissante.

Ce que je peux vous révéler sur les coulisses du jury, c’est que le résultat du vote final pour le manuscrit gagnant était serré ! »

Corinne Savaton, assistante et volontaire de la Fondation sur le site Bouygues Telecom de Meudon.

« Parmi les trois domaines d’actions de la Fondation, il m’en restait un à explorer : la promotion de la langue française (ndlr : aux côtés des domaines solidarité et environnement). Le plaisir de la lecture a été une de mes motivations pour faire partie du jury, mais c’est la curiosité qui m’a incitée à poser ma candidature : découvrir de nouveaux auteurs, de nouvelles histoires, le monde de l’édition.

J’ai attendu la sélection des cinq manuscrits avec impatience ! Mais lequel lire en premier ? J’ai commencé par la première page de chaque manuscrit et je les ai ensuite classés en fonction de mon envie à poursuivre la lecture. A chaque livre terminé, j’ai cherché  à comprendre pourquoi ce livre m’avait  plu, déplu ou laissé indifférente afin de faire une restitution lors de la réunion du jury. Cette « obligation » de décortiquer chaque manuscrit a constitué une gymnastique inhabituelle.

C’était très intéressant d’entendre ensuite les commentaires des professionnels, d’écouter le ressenti des autres lecteurs, d’échanger sur nos coups de cœur. Un moment privilégié, loin du quotidien ! »

 

L'Auteur

Dorothée Corbier

Déléguée générale adjointe de la Fondation Bouygues Telecom, j'anime avec Céline le programme Nouveaux Talents.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

1 Commentaire

  1. Maintenant, j’ai le droit de vous répondre! Je brûlais de le faire mais tant que la remise du Prix ne s’était pas déroulée, je devais demeurer retrancher dans un mutisme absolu…!
    Votre travail de jury est délicat car il nécessite un réel investissement, joint à de la sincérité mariée au désir de ne blesser quiconque, exercice difficile s’il en est. Je sais combien il fut difficile pour vous de trancher.

    J’ai été très touché que vous preniez sur votre temps pour venir assister à la remise du Prix et sincèrement heureux de pouvoir m’entretenir avec vous deux.

    j’aurais voulu vous offrir un visage serein, une voix douce et pondérée, une maîtrise de mes émotions pour faire de ces secondes un instant lisse et calme, sans heurt. Mes larmes m’en ont empêché, j’espère que vous ne m’en tiendrez pas rigueur. Fort heureusement, une lettre de Nathalie m’a permis de sauver la mise moins que les apparences.

    J’espère que la seconde lecture de « Paradis 05-40″ vous procurera une joie renouvelée et intense, une joie insouciante, cette fleur fragile.

    Charles D