A la une

Iggybook : la première plateforme web de promotion des auteurs

nicolas-francannet

 

Nicolas Francannet évolue dans l’univers de la culture depuis de nombreuses années. Auteur/compositeur, il a travaillé pour des labels de musique comme Sony Music ou encore Naïve, puis il s’est spécialisé dans la création et la diffusion de contenus numériques avant de créer StoryLab en 2010, une maison d’édition 100% numérique. Les auteurs font désormais partis de son quotidien et il s’est inspiré d’eux et de leurs besoins pour créer Iggybook, LA plateforme web de promotion des auteurs.

 

 

 

Iggybook est la première plateforme dédiée aux auteurs pour la promotion, la diffusion, la création et la vente d’ebooks. Elle sera lancée officiellement le 20 mars lors du salon du livre, pouvez-vous nous en dire plus ? Comment l’idée vous est venue de créer cette plateforme ?

Iggybook est une plateforme adaptée à tous les auteurs, qu’ils soient publiés dans des maisons d’édition, indépendants ou autoédités.
Avant de créer Iggybook, nous avons regardé ce qui se faisait sur le marché et ce qu’il manquait aux auteurs. Pour eux, le plus frustrant était de ne pas communiquer et connaitre leurs lecteurs en dehors des séances de dédicaces. D’autre part, il existe beaucoup d’obstacles lorsqu’un auteur veut publier lui-même son livre : les outils de fabrication d’e-book actuels sont peu ergonomiques, la création de site est compliquée avec un résultat souvent décevant voire contreproductif et enfin la distribution via les plateformes d’édition est complexe car l’auteur doit publier son livre sur chaque plateforme. Pour combler ces manques, nous proposons aux auteurs plusieurs services en fonction de leurs besoins : constitution d’une base de contacts pour fidéliser les lecteurs, création de site internet, fabrication d’e-book, vente en directe ou via des plateformes déjà existantes etc.
Sur notre site on ne peut pas faire quelque chose de déplaisant, c’est impossible. Les possibilités de personnalisation sont nombreuses, tout en restant encadrées.
 

Deux versions sont disponibles, l’une gratuite et l’autre payante. Pouvez-vous nous parler des différences entre les deux ? 

La version gratuite permet à l’auteur de fabriquer en quelques minutes un site vitrine joli et fonctionnel pour référencer l’ensemble de ses livres grâce à des liens qui pointent vers les plateformes de ventes. Ce site est son outil de promotion principal. C’est un relai d’information sur ses livres ou sur lui-même puis qu’il pourra ajouter sa biographie, du contenu média comme des photos/vidéos qui viendront enrichir son œuvre. Il pourra aussi intégrer une revue de presse complète, mettre des extraits, etc.
L’offre premium* donne accès à divers outils :

  • La fidélisation des lecteurs grâce à la collecte de leurs adresses mails. Jusqu’ici, l’auteur ne pouvait pas communiquer directement auprès de ses fans. L’outil va lui permettre de pérenniser sa promotion, d’identifier ses lecteurs, de s’adresser à eux directement et in fine de les fidéliser.
  • Nous sommes la première plateforme dédiée aux livres qui permet aux auteurs de vendre en direct et de toucher 100% du prix de vente (moins la commission Paypal qui est de 3,5%). L’auteur est indépendant et accomplit tout de A à Z donc 100% du prix de vente lui revient. A partir du moment où l’auteur a conservé ses droits numériques pour les exercer seul, il peut profiter de la vente en directe même s’il a un éditeur.
  • La vente via les grandes plateformes de distribution. L’auteur est libre de choisir de manière sélective sur quelle(s) plateforme(s) il veut mettre en vente son livre.
  • Un logiciel en ligne de fabrication d’e-book qui s’appelle Iggybook Factory. Il permet de créer des e-books au format e-Pub. Il est très simple d’utilisation, intuitif et personnalisable (mise en page, typographie, couverture etc.)

 

Les auteurs sont-ils libres de publier toutes sortes d’ouvrages ou existe-il des restrictions au niveau du style, de la longueur etc. ?

Iggybook n’est pas une maison d’édition et les auteurs restent maîtres de leurs droits. Ils publient ce qu’ils désirent, des romans, de la documentation pédagogique, scientifique, de l’illustré, de la jeunesse etc., tant que cela reste dans le cadre de la loi et ils fixent eux-mêmes leurs prix tout en respectant la loi du prix unique.
En plus de leur abonnement, les auteurs peuvent bénéficier d’Iggybook Studio qui est un service à la carte. Ils peuvent profiter de services éditoriaux ou graphiques avec des professionnels, de services de traduction, de rédaction de 4ème de couverture, de réalisation de bandes annonces de livre pour communiquer sur Youtube. Des plus qui sont de bons moyens de communication pour faire connaitre son livre et donner envie au lecteur.
 

Quelle est la place du lecteur sur la plateforme ? Comment l’auteur pourra le fidéliser ou s’entretenir avec lui ? 

Nous avons souhaité que le site de l’auteur soit vraiment sa vitrine et qu’elle ne soit pas perturbée par des commentaires mais le lecteur peut contacter l’auteur en direct via son site. Pour fidéliser ses lecteurs, l’auteur peut également générer des codes promotionnels pour offrir des versions gratuites de son livre. Dans la version premium, un service de presse est disponible, pour permettre aux libraires, journalistes et blogueurs de faire des demandes d’exemplaires gratuits.
Enfin, une partie blog est intégrée à la version gratuite, c’est très important d’animer sa base de lecteurs, de pouvoir l’informer, parler de son œuvre, de ses coups de cœur etc. L’idée est de simplifier les choses pour que l’auteur ait une seule interface pour toute sa communication.
 

A l’heure actuelle, passer au numérique est quelque chose de primordial pour les auteurs ?

Aujourd’hui n’importe qui peut lire un livre numérique s’il possède un ordinateur, un Smartphone ou une tablette. Grâce à ces outils, L’auteur peut facilement élargir son lectorat. Et passer au numérique en terme de promotion me parait plus qu’indispensable car 50% des biens culturels sont acheté via internet donc même si on fait du livre papier, cela ne dispense pas d’avoir une présence numérique pour en parler, être accessible à ses lecteurs. Un auteur doit avoir un site internet à jour, propre et bien fait pour que le lecteur s’y retrouve et puisse acheter le livre directement. Pour être actifs sur internet, il leur faut des outils simples pour ne pas que cela leur prennent plus de temps que l’écriture.
 

Le 3 mars dernier, vous avez participé à une table ronde sur le thème de l’auteur-entrepreneur, vous pouvez nous en parler ? 

L’idée de cette table ronde, était de réunir à la fois des spécialistes du marketing digital et des auteurs avec des profils différents pour expliquer comment exister dans cet écosystème numérique et quels étaient les enjeux de la promotion. Nous avons pu écouter le point de vue de Jean-Baptiste Gendarme, un auteur Gallimard très actif sur les réseaux sociaux mais pas encore sur l’édition numérique. Pour lui, avoir un éditeur est important mais il reconnait que la nouvelle génération d’auteurs  y attache moins d’importance. Ces auteurs-entrepreneurs vont directement au contact du lecteur, ils ne font pas qu’écrire mais sont leur premier vendeur car pour convaincre le lecteur d’acheter son livre, il n’y a personne de mieux placer que l’auteur qui va y mettre tout son cœur et beaucoup d’émotion. Laurent Bettoni était également présent, c’est un auteur hybride qui a publié en autoédition et dans de grandes maisons d’édition comme Hachette et Le Seuil. Il expliquait que pour faire la différence parmi tous les livres publiés, il faut être entreprenant et aller au contact des lecteurs. Stéphanie Vecchione, une consultante en stratégie digitale est intervenue pour parler des différents outils disponibles sur le marché.
 

Il y a 5 ans, vous avez également créé StoryLab Editions, pouvez-vous nous faire un bilan de ces années passées ? 

Au démarrage, on publiait quatre/cinq livres par mois mais on s’est rendu compte qu’on ne pouvait pas mettre autant d’effort promotionnel sur tous les livres. Il y a deux ans, on a décidé de publier moins pour accompagner plus les auteurs. Nous avons montré que l’édition numérique est un format différent avec une exigence tout aussi importante : un texte qui sort de chez StoryLab a eu un important travail éditorial et de correction. Pour développer ce marché il faut faire de la qualité et continuer d’éduquer le lecteur au numérique. On peut trouver de nouveaux usages de lecture comme lire des textes courts, des feuilletons littéraires (notre spécialité) dans les transports puis lire un roman le soir, dans son lit.
Nous avons identifié de très bons auteurs, certains ont maintenant basculé du côté de l’édition traditionnelle et ont également un éditeur papier, comme Arnaud Dudek. Il a publié chez nous son premier livre en version numérique et il a été sélectionné pour le prix Goncourt du premier roman pour son premier livre papier ; mais aussi Nicolas Delesalle qui a reçu le prix du livre numérique l’année dernière et dont nous venons de céder les droits au Livre de poche qui en fait le fleuron de sa nouvelle collection grand format. Cette année nous avons de nouveau reçu le prix des lecteurs du livre numérique pour Chasse à l’épaulard de Williams Exbrayat, un auteur de polar qu’on suit de très près.
On reçoit beaucoup de manuscrits mais on ne peut pas tous les publier, c’est aussi pour ça que nous avons créé Iggybook, pour laisser à ces auteurs de talent la chance d’être publié et de vendre eux-mêmes leur livre.

 

L’équipe d’Iggybook sera au Salon du livre du 20 au 23 mars 2015

Retrouvez son programme ici

 Iggybook

 

* 15€ par mois sans engagement pour les auteurs quel que soit le nombre de livre qu’ils mettent sur la plateforme ou alors 10€ par mois avec un engagement d’un an. Le 1er mois est offert.

L'Auteur

Mélanie Zumbrunn

Etudiante en Master II Communication des entreprises, Mélanie effectue son stage à la direction Communication interne de Bouygues Telecom et rédige également des billets pour la Fondation.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

1 Commentaire