Prix Nouveau Talent

Caroline Vermalle, lauréate du Prix Nouveau Talent 2009

L’avant-dernière chance de Caroline Vermalle est un premier roman qui retrace le voyage de Georges, 83 ans, la santé chancelante, qui suit les étapes du Tour de France en donnant quotidiennement de ses nouvelles à sa petite-fille par SMS. Echange avec la romancière, lauréate du Prix Nouveau Talent 2009.

Pourquoi avoir participé au Prix Nouveau Talent ?
Avant tout, une envie viscérale d’écrire. Après des études de cinéma, j’ai travaillé pendant dix ans dans la production de documentaires à la BBC, à Londres, maniant chaque jour le suspense et la scénarisation. A mon retour en France, après la naissance de mon fils, l’envie d’écrire ma propre fiction est devenue très forte. Comme j’avais besoin d’un cadre, d’une discipline, j’ai recherché sur Internet les concours de nouvelles et de romans existants, et découvert le Prix Nouveau Talent en septembre 2008… un mois et demi avant la date limite ! Ce délai incroyablement court pour écrire 250 pages m’a fait l’effet d’un défi un peu fou mais très motivant. Entre deux biberons, pour gagner du temps et réussir ma rédaction marathon, j’ai construit l’histoire et imaginé les décors et les personnages à partir de mon propre passé.

Où avez-vous puisé votre inspiration ?
J’adore les road-trips et les road-movies. L’intrigue doit beaucoup au cinéma de David Lynch, et notamment à son film Une histoire vraie (Straight Story), qui raconte le périple d’un vieil homme traversant les Etats-Unis en tondeuse à gazon pour retrouver son frère. Magnifique de tendresse et de poésie !

L’intégration du SMS dans la trame de votre roman a-t-elle été contraignante ?
Bien au contraire. Je l’ai perçue comme une opportunité de créer plus facilement. Dans mon roman, l’échange de textos donne naissance à une sorte de carnet de voyage mobile et permet finalement à deux vies de pouvoir se rapprocher. Grâce au SMS, Adèle et son grand-père ont pu dire ce qui devait être dit, en allant à l’essentiel.

Le SMS a changé la vie de vos personnages. Est-ce que ce prix a changé la vôtre ?
Oui, sans hésitation. C’est d’abord la fierté d’avoir achevé un premier roman, une satisfaction personnelle immense. Ensuite, le fait d’être publié chez Calmann-Lévy m’ouvre indéniablement une carrière en me donnant le soutien de professionnels d’envergure. Grâce au contrat que j’ai signé et aux 10 000 € de dotation, je vais pouvoir écrire sereinement et réfléchir à de nouveaux projets. De même, l’appui de la Fondation Bouygues Telecom est essentiel. La mise en place d’un blog a été un atout de taille pour la diffusion du roman. L’aventure ne fait que commencer !

Cliquez ici pour accéder au blog de Caroline Vermalle Von Rüben et lire ou écouter (via des podcasts) des extraits de L’avant-dernière chance.

Et pour visionner le trailer du livre  :

BookTrailer roman L’avant-dernière chance… par LesNouveauxTalents
 

 

L'Auteur

Dorothée Corbier

Déléguée générale adjointe de la Fondation Bouygues Telecom, j'anime avec Céline le programme Nouveaux Talents.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

1 Commentaire